Pierres de soin portées en bijoux

Publié le par Mirelune

Un petit texte sur la façon de porter les pierres en bijoux,mais surtout sur leurs fonctions thérapeutiques et leur action sur le psychisme...

 

pierres_de_soin.jpg

 

Comment porter ses pierres

La forme du bijou n’a d’importance que sur le plan esthétique. Seul l’emplacement de la pierre que l’on porte en bijou a une importance sur le plan lithothérapeutique. On veillera simplement à ce que le métal de la monture soit un bon conducteur électrique.
On doit porter ses bijoux sur les chakras et les méridiens d’énergie.
Voici quelques applications pratiques :

 

 

Les colliers :  

 

-ras de cou
En contact avec le Chakra de la gorge, il est favorable à l’expression personnelle, à la communication avec autrui, à la manifestation de la vérité et aux échanges avec l’élément air. En contact avec les vertèbres cervicales et le bulbe rachidien, il donne le sens de l’équilibre. S’il s’agit d’un ensemble de pierres qui forment un tour de cou, les effets seront plus enveloppants qu’avec une pierre unique.

 

-sautoir et pendentif


Les pierres peuvent être en contact avec :

 

+ Le chakra du cœur : on utilisera plutôt une pierre rose pour apaiser et une pierre verte pour stimuler ou une combinaison des deux. La pierre agira sur les émotions, l’amour, la compassion . Si l’on utilise une pointe de quartz, la pointe dirigée vers le bas ancrera la personne vers la terre, la réalité, le concret, le matériel. Si l’on dirige la pointe vers le haut, c’est vers la spiritualité, l’esprit, le rêve, que la personne sera entraînée. Cette configuration est peu recommandée aux personnes qui sont naturellement dans la lune !

 

+ Le chakra du plexus solaire : lorsque la pierre est située juste au-dessus du nombril. Il concerne la vitalité de l’être, la volonté, l’action, le pouvoir et le contrôle de soi. Comme précédemment, les effets peuvent être dosés selon les buts à atteindre. On est alors en rapport avec l’élément du feu.

 

+ Le chakra du sexe : lorsque l’on désire agir sur ses prédispositions sexuelles, pour les renforcer ou les atténuer. On est alors en rapport avec l’élément de l’eau, symbole de purification.

 

 

Les bracelets :

 

-Sur les bras
Ils agissent sur les méridiens des bras et diffusent leur énergie par les bras et les mains. Ils sont excellents pour les personnes qui exercent un travail manuel, en force et en habileté. Ils facilitent la communication en agissant sur les oreilles par les méridiens des bras. Ce sont d’excellents vecteurs d’expression personnelle.

 

-Aux chevilles
Ils agissent en tant que lien avec les sol pour les aspirations matérielles et la conscience de la réalité, mais aussi sur le chakras du sexe par les méridients des jambes.

 

 

Les bagues :

Elles agissent directement sur les canaux d’énergie du bout des doigts, renforçant ainsi leur sensibilité au toucher. De plus, elles ont certaines particularités sur certains doigts :


+ pouce : égocentrisme, repliement sur soi, orgueil


+ index : sagesse, tempérance, justice + majeur : volonté, force,

puissance, pouvoir


+ annulaire : vitalité, dynamisme, énergie solaire, joie


+ auriculaire : énergie psychique, sensibilité, télépathie, intuition

 

Les propriétés peuvent être cumulées en portant des bagues à plusieurs doigts et en équilibrant d’une main à l’autre, la main gauche étant celle du cœur, la main droite celle de l’action.
Comme pour les mains, les bagues portées aux orteils ont également des propriétés qui renforcent les particularité de chacun d’eux, mais en prise directe avec le sol et le concret.

 

 

Les boucles d’oreilles :

C’est sur le lobe de l’oreille que se trouve le point d’acuponcture qui agit directement sur le troisième œil. Ainsi ; les boucles d’oreilles agissent-elles sur le pouvoir psychique, l’intuition, la clairvoyance, la connaissance, le sens artistique. On peut équilibrer les deux parties du cerveau en portant une boucle à chaque oreille ou favoriser la partie droite ou la partie gauche du cerveau en ne portant qu’une seule boucle d’oreille du côté que l’on souhaite favoriser, sachant que la partie droite du cerveau agit sur la partie gauche du corps et qu’à contrario, c’est la partie gauche du cerveau qui agit sur la partie droite du corps.

 

(Source : R. Boschiero)

Publié dans Santé autrement

Commenter cet article